L’illusion des crypto-devises

Les crypto-devises sont des devises digitales. Une tendance qui a récemment pris un essor indiscutable avec la création d’une centaine de ces devises digitales dans le sillage du Bitcoin. En 2017, elles ont affiché des performances stratosphériques : plus de 36’000% de hausse pour le Ripple – la meilleure performance – et 1’318% pour le Bitcoin.

Capture d_écran 2018-02-04 à 17.44.16

Leur existence repose sur la technologie du «blockchain». Il s’agit d’un système –  prometteur dans une multitude d’applications – qui permet le stockage décentralisé des transactions. Ces devises digitales sont émises via un processus de minage de jetons virtuels par ordinateurs à hautes capacités de calcul.

En décembre dernier, la création de futurs sur les marchés à termes américains (CBOT et CME) ainsi que le lancement de 2 ETFs (Exchange Traded Funds) ont élevés les crypto-devises de moyen de paiement anonyme au rang d’investissement politiquement correcte.

Suite aux performances passées inhabituelles des crypto-devises, il est avisé de mettre l’accent sur certaines de leurs caractéristiques.

Premièrement, ce ne sont pas des actifs traditionnels tels que des obligations ou des actions qui sont des titres de sociétés ayant une valeur intrinsèque. Ce sont des devises virtuelles qui ne reposent sur aucune réalité tangible et donc leur valeur ne peut pas être évaluée.

De plus, il ne s’agit non plus pas de véritables devises malgré leur appellation fallacieuse. Elles sont communément assimilées à des devises car elles sont utilisées comme moyen de paiement marginal sur internet. Mais il en est rien. Une devise est émise par une Banque Centrale. Elles sont émises par des ordinateurs d’où une impossibilité à évaluer leur juste cour. Une devise est réglementée. Elles ne sont soumises, à l’heure actuelle, à aucune réglementation.

Aussi, les crypto-devises ont un comportement clairement volatil. Après une phase haussière exceptionnelle, le Bitcoin (BTC) a perdu 69% de sa valeur depuis les hauts de mi-décembre où il valait USD 20’000. De telles fluctuations sont possibles car leur valeur n’est déterminée que par la demande contrairement aux devises régulées par des Banques Centrales.

Capture d_écran 2018-02-06 à 10.02.32

Enfin, des Initial Coin Offering frauduleux autour des crypto-devises ont vu le jour lésant ainsi les investisseurs les moins avisés. Ces devises digitales sont aussi toutes très corrélées entres elles.  Il s’agit donc de placements qui ne pourraient convenir uniquement à des investisseurs ayant une haute tolérance au risque ainsi que la possibilité d’intervenir rapidement sur le marché afin de couper les pertes.

Au vu du succès de ces devises digitales, mais aussi de leurs risques inhérents, leur cadre légal devrait être amené à évoluer. Mais en attendant leur régulation, les crypto-devises ne sont en aucun cas à considérer comme des investissements traditionnels mais comme des produits hautement spéculatifs.

Publicités