Chronique boursière au 5 Décembre : 11 mois de records d’indices boursiers aux Etats-Unis

Indices 04.12.2017 Perf.  en % depuis le 01.01.2017
S&P 500 (US) 2’660.24 18.3
Dow Jones (US) 24’523.40 22.8
Nasdaq (US) 6’321.68 30.9
Euro Stoxx 50 3’577.52 7.2
DAX (ALL) 13’062.96 12.0
FTSE 100 (UK) 7’332.27 2.2
Nikkei 225 (JP) 22’707.16 19.2
SMI (CH) 9’363.52 12.8
Hang Seng (HK) 29’138.28 32.2
Gold 1274.190 11.49
Oil (WTI) 57.61 8.52

                                               Source : FUW

 

Le mois de novembre s’est révélé positif pour les actions américaines avec des performances mensuelles de 4% pour le Dow Jones, 2.9% pour le S&P 500 et 2.2% pour le Nasdaq.  Les bons résultats trimestriels des sociétés américaines ont contribué à cette bonne tenue des marchés américains. Le S&P 500 se traite avec un P/E de 18.1 et son « dividend yield » est de 2.1%. Affichant une performance depuis le début de l’année de 38.8%, le secteur de la technologie brille au détriment des secteurs de l’énergie et des télécoms, les deux seuls secteurs affectés par des performances négatives (respectivement -5.6% et -6.6%). Le  S&P 500 n’est plus bon marché, mais nous sommes encore loin des exubérances des années 2000.

En Europe, les performances mensuelles sont en revanche dans le rouge. L’indice Euro Stoxx 50, qui représente les plus grosses capitalisations boursières de la zone euro, est en repli de 4.6%. Un Euro vigoureux a pénalisé ces entreprises fortement dépendantes des exportations : l’Euro s’est raffermi de 2.5% contre USD sur un mois.

« Buy the rumor, sell the new »

La réforme fiscale – dont l’espoir de sa concrétisation a porté les marchés en hausse depuis l’élection de Donald Trump – a été approuvée par le Sénat avec la majorité. Elle va être soumise à la Chambre de Représentants avant d’être finalisée. Elle avantage les sociétés en baissant leur taux d’imposition de 35% à 20%.  Cette première victoire pour Trump, qui est un bon commencement, a soutenu le taux de rendement du bon du trésor américain à 2.40, ainsi que le dollar qui se traite à 1.18 contre Euro. Elle a aussi stimulé le marché des actions américaines, mais de courte durée. Les investisseurs commencent à s’interroger sur le financement de cette réforme fiscale et sur son impact sur le déficit abyssal du gouvernement américain. Aussi, cette réforme pourrait inciter la Réserve Fédérale Américaine (Fed) à accélérer son programme de resserrement monétaire.

 L’économie américaine montre des signes de vigueur

Selon le Beige Book publié cette semaine par la Fed, la croissance économique est encourageante et la pression sur les prix se renforce modérément. Le PIB a progressé au troisième trimestre avec un taux de croissance annualisé de + 3,3% par rapport au trimestre précédent. L’indice ISM des directeurs des achats manufacturiers est sorti à 58,2 en novembre aux Etats-Unis. Dans la zone Euro, l’indice des directeurs d’achats est passé de 58,5 à 60,1.

Vendredi, les statistiques de l’emploi américain pour la période du mois de Novembre seront publiés. Les analystes s’attendent à une création de 200’000 nouveaux emplois. Ces chiffres seront analysés avec soin par la Fed lors de sa prochaine réunion du 13 décembre. A cette occasion, le consensus s’attend à une hausse de taux supplémentaire de 25 points de base pour clore l’année. Aurons-nous droit à un « Christmas Rally »? Nous nous retrouvons la semaine prochaine pour en discuter.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s