Revue de marché de Pâques

Nous sommes en pleine saison des résultats trimestriels. Goldman Sachs et Johnson & Johnson ont publié des résultats décevants. En revanche, JPMorgan et Citigroup ont publié des chiffres au-dessus des attentes.

Le match Xi vs Trump s’est soldé par un revirement de position de ce dernier. En totale opposition avec ses discours de campagne présidentielle, M. Trump, dorénavant, ne considèrera plus la Chine comme manipulatrice de devises.

Cela dit, de son côté, M Trump a aussi déclaré « que le dollar était en train de devenir trop fort ». Cette mise en garde avait eu comme effet de faire baisser la devise américaine et monter l’or dont la corrélation est généralement inverse.

Le paradoxe réside dans le fait que les politiques fiscales envisagées par le président américain sont en contradiction avec son souhait d’un dollar plus faible. En créant une surchauffe de l’économie,  les taux d’intérêt monteront plus vite que prévu ; ce qui devrait renforcer le dollar.

A côté de cela, Mme Yellen a déclaré être préoccupée par l’indépendance de la Banque Centrale Américaine dont elle assure la présidence. Plusieurs projets de loi déposés devant le congrès américain pourraient faire surgir des pressions politiques dans ce sens. Il n’est pas inutile de rappeler que l’indépendance d’une banque centrale vis-à-vis des politiques est une condition « sine qua non »  pour assurer son bon fonctionnement.

Dans les préoccupations actuelles sur la scène géopolitique, on relève la crise syrienne et les tensions avec la Corée du Nord. Ces incertitudes orientent les valeurs dites « de refuge » telles que l’or, le franc suisse et le yen à la hausse. Cela se traduit sur les marchés par une volatilité qui augmente doucement mais surement. Le VIX – indice de volatilité du S&P 500 –  a atteint son plus haut point depuis l’élection présidentielle début novembre 2016.

En Angleterre, l’inflation britannique a encore gagné du terrain. Mme May, a convoqué la tenue d’élections législatives anticipées le 8 juin afin de renforcer sa majorité pour négocier le Brexit. Ces deux éléments ont lifté la Livre Sterling à 1.2795 contre USD. Cela dit, depuis le referendum du Brexit en juin dernier, la devise britanique avait baissé de l’ordre de 16% contre dollar.

En France, les instituts de sondages envisagent l’élection de Marine le Pen improbable. Mais souvenez-vous, ces mêmes enquêtes avaient aussi prédit l’élection de Donald Trump comme impossible… Il est donc sage de ne pas trop se fier à ces enquêtes qui, de par leur nature, peuvent s’avérer biaisées.

Dans son programme, Marine Le Pen préconise un Franxit et un retour au franc français. Ce serait un scénario catastrophe pour l’Europe. De l’autre côté du spectre politique, une victoire de Mélenchon serait aussi catastrophique pour les marchés.  Le spread du OAT (obligation assimilable au trésor) contre le Bund allemand sera à surveiller de près. C’est le baromètre du niveau de panique des investisseurs. De plus,  une attaque perpétrée à Paris à un moment politiquement délicat pourrait bouleverser la campagne présidentielle en faveur de l’extrême-droite. Pour l’instant l’euro s’est affaibli face aux autres devises et traite à 1.07 contre dollar.

Note finale positive au niveau macroéconomique en Europe ; les indices PMI (manufacturiers et services) d’avril en sont sortis globalement assez  encourageants.

Lundi nous aurons en France le 1er tour de l’élection présidentielle qui pourrait s’avérer crucial pour les marchés. Pour l’instant les bourses restent prudentes à la veille du scrutin. Je vous dis à la semaine prochaine pour décortiquer ces nouveaux résultats.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s