Chronique de la semaine du 7 au 12 novembre 2016

https://wordpress.com/read/feeds/257142/posts/1423853876

 

Toute mes condoléances au peuple américain; Donald Trump devient leur président.

wr

100% du consensus s’attendait à un crash en cas de victoire du républicain (une victoire qu’on attendait pas d’ailleurs…). Mais ça ne c’est pas passé comme ça ;

Effectivement la nuit même l’élection a créé un sell off de 5% sur les futurs américains traités hors ouverture des marchés. Il donnent en général le « la » pour la séance à ouvrir. Mais les marchés ne se sont pas cassés la gueule à l’ouverture comme prédit et se sont ressaisis une fois le résultat connu pour terminer la première séance – ainsi que la première semaine en fait – post-trumpist légèrement en hausse.

Beaucoup d’encre a coulé sur cette victoire improbable…Remarquez c’était un peu comme choisir entre la lèpre et le choléra. Les électeurs américains de la classe moyenne, las de cette mondialisation qui ne leur a pas profité, ont donné beaucoup plus d’importance au discours populiste qu’ au comportement politiquement incorrect du milliardaire, et après tout, il incarne le « American Dream », un peu comme Scarface…

On retiendra néanmoins de sa ligne politique, pas toujours très précise ni très cohérente : un abaissement des taxes pour les personnes physiques et les sociétés, une augmentation des dépenses en infrastructure à hauteur de 500 milliards de USD, ce qui devrait booster un peu cette inflation américaine qui peine à décoller.

Il y a aussi son projet de construction d’un mur avec le Mexique (projet qui a un goût de déjà-vu en Europe, c’est bien Monsieur Trump a révisé ses cours d’histoire !) et pourrait faire très mal à l’économie mexicaine dont le pesos a déjà bien dégringolé depuis l’élection.

On retient aussi une guerre commerciale avec la Chine, la destruction pure et dure de l’Obamacare (autrement dit l’affordable care act), la vente libre des fusils d’assaut (il est membre à vie de la national rifle association qui est le lobby américain omnipuissante des armes à feu).

Le secteur qui se comporte le moins bien est celui de la nouvelle énergie (éolienne, panneaux solaires, etc) à cause du scepticisme de Mr Trump quant au réchauffement climatique…En effet, il n’a pas de Phd en Science de la Vie, mais maintient que le planète se refroidit et crie au hoax….bref, passons.

Dans les autres secteurs qui ont souffert, on a l’ automobile suite aux mesures de protectionnisme annoncées. Beaucoup de compagnie US implantées au Mexique devront rentrer au pays et donc accroître les coûts de production. La techno aussi a souffert car le nouveau président veut que Apple and Co rapatrient leur cash pour ne plus échapper au fisc….’Faites ce que je dis mais pas ce que je fais’ car ce ne sont pas les seuls à s’être soustrait du fisc américain.

Un autre groupe de grand perdant sont les pays émergents en général. Du au protectionnisme bien naturellement mais aussi au fait qu’avec un taux sur le 10ans américain qui augmente et dont le rendement a atteint 2.20, le 30 ans américain – pour vous faire une idée a touché le 4 %, les obligations émergentes – du coup – deviennent moins intéressantes. Cette correction des bons du trésor américain a contaminé ceux de la zone Euro. A coté, le 10ans allemand est à 0.29.

Ls gagnant sont les infrastructures en prévision des dépenses budgétaires dont on a parlé ainsi que la pharma vu que la menace démocrate a été écarté.

A la grande surprise, les bancaires se sont très bien comportées, Crédit Suisse et UBS inclues, car elles devraient bien profiter de ces résultats. En effet, lors de sa campagne, Trump avait promis de diminuer les contraintes réglementaires pour les banques et aussi elles devraient profiter d’une hausse d’intérêt ce qui est toujours très positif pour leurs opérations.

Le Dow Jones est au plus haut de tout les temps à 18’868 points, car la vieille économie est revenue à la mode et le Nasdaq a baissé car la tech n’est plus hype du tout. Le S&P maintient son rang habituel et est à 2168 points.

Les investisseurs ne se sont pas rués sur l’or comme des désespérés en recherche de refuge: il est a 1136 USD. Le yen se traite à 108.10 et cette baisse devrait profiter au Nikkei qui est très largement tributaire de ses exportations de motos et de voitures. Nikkei qui d’ailleurs n’est pas très en forme cette année avec une performance minable de -5.51% depuis le début de l’année.

L’euro/dollar est très volatile depuis l’élection et l’euro a baissé suite à la probabilité d’un resserrement monétaire en décembre par la FED (Réserve Fédérale Américaine) et se traite à 1.0793.

Voila, c’était un résumé de cette semaine très politisée où les marchés n’ont pas été mené par les fondamentaux mais bien par les news de la scène politique américaine. Je vous dis à la semaine prochaine pour une nouvelle chronique hebdomadaire 🙂

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s